Actualités

 
Jeux d'eau et jeux d'hiver © Pro Urba 2019
Patinoire du Jardin Simone-Veil via Saint-Dié  © Pro Urba 2019 Aire de jeux d'eau - Jardin Simone-Veil - Saint-Dié des Vosges © Pro Urba 2019 Aire de jeux d'eau - Jardin Simone-Veil - Saint-Dié des Vosges © Pro Urba 2019 Aire de jeux d'eau - Jardin Simone-Veil - Saint-Dié des Vosges © Pro Urba 2019 Aire de jeux d'eau - Jardin Simone-Veil - Saint-Dié des Vosges © Pro Urba 2019 Aire de jeux d'eau - Jardin Simone-Veil - Saint-Dié des Vosges © Pro Urba 2019 Aire de jeux d'eau - Jardin Simone-Veil - Saint-Dié des Vosges © Pro Urba 2019 Patinoire du Jardin Simone-Veil via Saint-Dié  © Pro Urba 2019

Jeux aquatiques & Jeux d'hiver : une aire de jeux 2 en 1

Patrick Zanchetta, Saint-Dié-des-Vosges : « Les aires de jeux permettent à la population d’appréhender la ville différemment »

C’est un projet imaginé par la mairie comme étant « un grand jardin au cœur de la cité ». Désireuse de remodeler sa rive gauche et de booster son attractivité, la dynamique Ville de Saint-Dié-des-Vosges (88) a misé sur l’aménagement urbain avec le programme « Cœur de Ville ». Il s’agit d’un vaste parc, baptisé Simone Veil, comprenant des aires de jeux et des jeux d’eau fournis par Vortex France, la filiale aquatique de Pro Urba. Inauguré cet été, le succès est déjà au rendez-vous, autant par sa fréquentation que par son effet sur le bien vivre et l’économie locale. Illustration avec Patrick Zanchetta, adjoint au maire, en charge des travaux et du patrimoine…


Quelle est la genèse de ce projet « Cœur de Ville » ?

Patrick Zanchetta : Il faut d’abord savoir que notre commune de Saint-Dié-des-Vosges est divisée en deux par la Meurthe, et jusqu’à maintenant toute l’activité se concentrait sur la rive droite. L’objectif était donc de donner plus d’attractivité à la rive gauche qui en avait bien besoin. Autre constat, nous n’avions pas de grand parc et les Déodatiens devaient quitter la ville pour profiter d’espaces aménagés. Sous l’impulsion de Monsieur Le Maire, nous avons souhaité mettre en place un aménagement innovant, un lieu de loisirs et de rencontres. Le parc Simone Veil a ainsi été inauguré le 1er juillet dernier. Cet espace d’une superficie de 12 000 m², encadré par une voirie rénovée à la vitesse réduite à 30 km/h, comprend une partie jeux de 1 400 m² et 300 m² de jeux d’eau qui ont été réalisés par la société Vortex France. Mais pour que ce site soit utilisé toute l’année, nous avons également mené des études pour que l’espace jeux d’eau devienne en hiver une patinoire. C’est ainsi que nous avons rencontré la société Synerglace que l’on a mis en contact avec Vortex France. Cette patinoire a été inaugurée avec bonheur le 6 décembre.

« Succès énorme » pour les jeux d’eau dès leur ouverture

C’est un projet tout à fait innovant qui pourrait bien être une première en France…

Patrick Zanchetta : Oui tout à fait ! Je pense que peu de personnes ont tenté l’expérience. S’il y avait quelques légitimes questions techniques, nous avons été très bien accompagnés par nos partenaires techniques et c’est une réussite.

Justement comment avez-vous noué la relation avec Vortex France ?

Patrick Zanchetta : Nous avons découvert la société sur internet. Les réalisations et la philosophie de l’entreprise nous semblaient intéressantes. Et la relation aux plans technique et commercial s’est très bien passée car nous avons bénéficié d’un véritable suivi de la part des chargés d’affaires. Nos interlocuteurs ont toujours répondu présents lorsque nous avions des interrogations. Monsieur le Maire veillait à ce que les jeux tournent en permanence et pour une première année nous n’avions pas le droit de nous tromper. Et c’est également le cas avec la patinoire.

Les aires de jeux ont été ouvertes au public cet été. Quel bilan tirez-vous de ces premiers mois d’exploitation ? Je peux vous dire que cela a été un succès énorme ! Nous avons même été un peu débordés par l’enthousiasme et l’engouement des habitants. A tel point que nous avons eu une baisse des fréquentations à la piscine publique, notamment chez les bambins.

 

« Un impact déjà sensible sur l’économie du centre-ville »

Au plan social, mesurez-vous déjà l’impact positif de cet aménagement urbain ?

Patrick Zanchetta : Tout à fait. L’ambition était également de mieux intégrer le concept de mixité sociale au sein de la commune. Nous avons certains habitants de quartiers de Saint-Dié-des-Vosges que nous ne voyions jamais en centre-ville. Grâce à cette aire de jeux d’eau, cela a changé car nous donnons possibilité à des familles à petit budget de profiter d’une activité ludique et nouvelle. Les petits peuvent s’amuser en toute sécurité. Et c’est un lieu de rencontres et d’échanges important au sein d’un territoire comme le nôtre. 

Finalement pour une commune de 20 000 habitants comme la vôtre, c’est un véritable investissement… mais cela permet à chacun d’appréhender la ville différemment ?

Patrick Zanchetta : C’est exactement dans cette optique que l’on a voulu réaliser ce projet. Nous avions envie que les Déodatiens se sentent bien dans leur ville et que des familles d’autres communes soient séduites par nos espaces publics. Nous avons d’ailleurs également construit un skate-park de 1 400 m² juste à côté. Il s’intègre très bien à la végétation et aux valeurs urbaines de Saint-Dié-des-Vosges. Et fait important, tout cela a un impact déjà sensible sur l’économie du centre-ville. Cette restructuration nous a permis de modifier quelques terrasses de bars et de restaurants en les agrandissant et en leur apportant de la couleur pour attirer l’œil des passants. De quoi mieux équilibrer l’activité entre les 2 rives. Tout cela illustre bien que pour des municipalités de taille moyenne, la volonté et une vision de l’aménagement urbain peuvent apporter de vrais bénéfices aux administrés !

 

Photo Splashpad Vortex du Jardin Simone Veil via Vosges Matin :

https://www.vosgesmatin.fr/edition-de-saint-die/2018/07/03/saint-die-des-vosges-des-jeux-d-eau-deja-tres-prises

 

Photo de la patinoire du Jardin Simone-Veil via Saint-Dié Info : https://saintdieinfo.fr/2018/12/patinoire-jardin-simone-veil-ouverte/