Actualités

 
Runnin City et Pro Urba
Runnin City et Pro Urba © Pro Urba 2019 Runnin City et Pro Urba Perpignan aire de fitness Berges de la Têt - Pro Urba Perpignan aire de fitness Berges de la Têt - Pro Urba Lyon parc de Clos Laya - parcours ludique- Pro Urba Lyon parc Sergent Blandan - espace ludique et sportif - Pro Urba Lyon parc Sergent Blandan - espace sportif pour tous - Pro Urba Lyon parc Sergent Blandan - espace ludique et sportif - Pro Urba St-Priest Bel Air, espace de street workout - Pro Urba St-Priest Bel Air, terrain multisports - Pro Urba Vaulx-en-Velin, Thebaude, espace de street workout - Pro Urba Vaulx-en-Velin, Grappinière, espace de street workout - Pro Urba Vaulx-en-Velin, Cavalini, espace de street workout - Pro Urba Vaulx-en-Velin, plateau sportif Rousseau - Pro Urba Vaulx-en-Velin, plateau sportif Rousseau - Pro Urba Melun, aménagement ludique pour tous - Pro Urba Villefranche de Lonchat - aire de jeux Pro Urba Jardins de la Ligne Toulouse Montaudran - aire de jeux Pro Urba Parc Jules Ferry Lorient - aire de jeux Pro Urba Parc Jules Ferry Lorient - aire de jeux Pro Urba Perpignan Berges de la Têt - aire de jeux Pro Urba Corbeil-Essonnes, Parc Montconseil - aire de jeux Pro Urba Aire de fitness, à Colombes, Parc Lagravère - Pro Urba Courbevoie, parc des Fauvelles, terrain multisport Citybox - Pro Urba Puteaux, square des Champs Moisiaux - Pro Urba Saint-Denis, terrain multisport citybox - Pro Urba Aire de jeux Arles - Pro Urba Lorient La Base Aire de jeux - Pro Urba

Pro Urba x Runnin'City : une collaboration sportive

Pro Urba s'engage dans une nouvelle aventure pour proposer des programmes sportifs réinventés, intégrant santé, bien-être et partage

RunninCity : « Avec Pro Urba, nous partageons la vision du sport-santé et de la ville au service de l’utilisateur et des familles »

 

RunninCity, c’est l’application en plein boum du monde du running, de la santé et du tourisme. Développée par la start-up lyonnaise Mile Positioning Solution, elle propose des itinéraires de course à pied guidés dans plus de 200 villes dans le monde. Un concept qui séduit les plus grandes villes mais aussi de nombreuses entreprises privées. Depuis cet été, Pro Urba a rejoint l’aventure en intégrant le capital avec l’ambition commune de rendre accessible le sport-santé au plus grand nombre. Rencontre avec Olivier Lebleu, le cofondateur de Runnin’City.

 

Comment est né le concept de RunninCity ?

Olivier Lebleu : Il est né il y a 4 ans d’une expérience personnelle. Ma vie professionnelle m’amenait à beaucoup voyager, et sur les 200 hôtels dans lesquels j’avais séjourné, 2 seulement avaient été capables de m’indiquer où aller courir. J’en avais parlé à mon ami Christophe Minodier, aujourd’hui mon associé, qui semblait rencontrer le même problème. Et c’est en en discutant avec d’autres personnes que nous nous sommes rendu compte que tous ceux qui courent et qui voyagent avaient le même souci. Nous avons alors décidé de lancer le concept unique de Runnin’City en fondant la société Mile Positioning Solutions. Après 10 mois de développement informatique, l’application est sortie, c’était en octobre 2016, nous proposions alors des itinéraires sur 65 villes. Les premiers contrats ont été obtenus 6 mois après, notamment avec la Ville de Lyon. 

 

« Répondre au gros besoin des villes de faire bouger leurs habitants »

 

Comment fonctionne Runnin’City ?

Olivier Lebleu : C’est très simple. Avec un smartphone, et idéalement des oreillettes, sur l’application vous choisissez un des 1000 itinéraires proposés et lancez le parcours. L’utilisateur est pris par la main et guidé vocalement durant sa course. Le plus, c’est la démarche culturelle car tous les points d’intérêt de la ville sont commentés. Sont indiqués également, les stations de street workout avec les exercices à faire en fonction de votre état de forme, et le niveau de la qualité de l’air et des allergènes en temps réel sur chacun des parcours. Tout cela est disponible en 5 langues : anglais, français, italien, espagnol, allemand. Aujourd’hui, 200 villes sont disponibles dans l’application. Pour chacune d’entre elles, nous proposons généralement 3 parcours. Mais cela peut aller jusqu’à 50 pour des métropoles comme Londres, Paris, Berlin, Madrid ou New-York.

 

Quelles sont vos cibles ?

Olivier Lebleu : Au départ, nous avions surtout pensé aux voyageurs d’affaires. Mais nous nous sommes rendu compte qu’il y avait un gros besoin des villes pour faire bouger leurs habitants. C’est aujourd’hui une question de santé publique qui touche toute l’Europe. Or, bien souvent, les personnes qui veulent se mettre au running n’ont aucune idée d’où aller courir. Nous proposons donc des parcours qui sortent de la routine et qui offrent de la distraction pendant l’effort avec toute une série de sites et monuments à découvrir. Cet aspect est très important car nous aidons les collectivités à travailler sur leur pouvoir d’attraction, facteur de développement de l’économie locale. Le secteur privé est également intéressé. Pour les hôtels, avoir des parcours audio-guidés qui démarrent au pied de leur établissement devient un argument commercial. Enfin, de plus en plus d’entreprises développent le sport-santé pour leurs salariés comme vecteur d’épanouissement et de productivité. Certaines veulent par exemple des parcours d’une demi-heure afin d’organiser des réunions en marchant !

 

Repérée et poussée par Apple et Google

 

Vous connaissez un développement très rapide…

Olivier Lebleu : Oui ! Pour cela, nous avons beaucoup travaillé et nous avons aussi eu pas mal de chance. Notre application, grâce à sa stabilité, a très vite été bien notée dans les app stores et le bouche-à-oreille a fonctionné. Parallèlement, nous avons été plusieurs fois récompensés en recevant par exemple le prix de l’innovation 2019 au CES de Las Vegas. Les retours presse nous ont aussi bien aidés. Ce qui nous a permis d’avoir rapidement de très belles références : les mairies de Paris et de Lyon, mais également de petites villes qui nous permettaient de montrer la pertinence de l’application, quelle que soit la taille de la collectivité. Nous avons aussi signé des contrats avec Air France, avec Asics, le leader mondial du running, et avec un grand nombre d’hôtels de différentes chaînes. De quoi se forger beaucoup de crédibilité. Aujourd’hui Apple et Google nous ont repérés et nous ont intégrés à leur programme d’amélioration de l’application car nous touchons à des domaines qui les intéressent particulièrement : le tourisme, le bien-être et le sport.

 

Comment s’est déroulé le rapprochement avec Pro Urba ?

Olivier Lebleu : Nous avons mené une nouvelle levée de fonds l’été dernier au cours de laquelle nos objectifs ont été dépassés avec 800 000 euros récoltés. A cette occasion, nous avons développé notre actionnariat vers l’international, mais aussi intégré 3 entreprises. Pro Urba en faisait partie. Le fait que ce groupe rejoigne l’aventure est très intéressant et c’est un véritable atout.

 

Quelles sont ses forces ?

Olivier Lebleu : Son expertise d’abord. Avec plus de 40 années de spécialisation dans l’aménagement public et ludique, cette entreprise est aujourd’hui l’un des leaders du secteur du loisir-sport-famille. Ensuite sa capacité à offrir des solutions globales. Son offre est riche et variée allant des aires de jeux au mobilier urbain, en passant par une large gamme d’installations sportives adaptées à l’évolution des pratiques : street workout, fitness, citybox… Sa proximité autant avec les jeunes usagers que les décideurs, lui confère une grosse notoriété auprès des collectivités et des entreprises privées. Enfin, Pro Urba est convaincu du rôle du sport-santé dans l’insertion sociale et développe une vision ambitieuse et différenciante du développement de l’aménagement urbain au service des utilisateurs et des familles. Des convictions que nous partageons.

 

« Profiter de la force de vente et de l’expertise du street workout de Pro Urba »

 

Comment va se mettre en place votre collaboration ?

Olivier Lebleu : L’idée est que cette collaboration soit bénéfique pour les 2 parties. Aujourd’hui Pro Urba a une force de vente très implantée, très réactive de 30 commerciaux, calibrée pour vendre de l’équipement et du matériel. L’idée est d’intégrer au catalogue du groupe de nouvelles solutions digitales, telles que Runnin’City, pour donner encore plus de profondeur à la proposition de projet global. Pour cela, nous allons former les collaborateurs pour leur permettre de promouvoir la solution Runnin’City. Et inversement, Pro Urba va nous apporter son expertise dans les domaines du street workout et des aires de jeux pour les familles. Nous allons ainsi nous appuyer sur eux pour proposer dans l’appli des vidéos pédagogiques pour expliquer comment utiliser tel ou tel agrès, les steps, les barres, les anneaux…etc. De quoi donner envie aux gens de développer leurs pratiques.

 

Comment voyez-vous l’avenir de RunninCity ?

Olivier Lebleu : Nous sommes évidemment déjà en train de préparer 2020 et sommes persuadés que ce qui nous fera exploser, c’est l’international. Quel que soit le pays, il y a les mêmes besoins. Mais la France est un vrai laboratoire et Pro Urba devrait vraiment nous aider à décupler nos ventes d’ici la fin de l’année 2021. A cette échéance, nous voulons arriver à 5 millions de chiffres d’affaires pour 500 000 utilisateurs.